Nîmes
Société
Par Miailhes Antoine
Publié le 27/01/2021 à 18:30

Dossier : La place des femmes dans les hautes fonctions en Occitanie

Elles sont présidentes d'une assemblée locale ou haut-fonctionnaire d'Etat. Les rédactions de viàOccitanie ont décidé de donner la parole à ces femmes qui occupent les grandes fonctions sur notre territoire. Entre détermination et volonté de féminiser un peu plus les postes à responsabilités, elles se confient. 


Depuis octobre 2019, c’est elle qui veille à ce qu’il n’y ait aucune fausse note dans l’application de la politique de l’Etat dans le département de l’Aude. Sophie Elizéon, 48 ans assure le poste de préfet. Elle a été nommée par le chef de l’Etat qui plaide pour "plus de rajeunissement et plus de diversité" dans cette fonction. Une meilleure représentation des femmes dans les institutions, ou dans les entreprise, Sophie Elizéon connait bien le sujet. Avant d’être préfet de l’Aude, elle a été déléguée régionale à l’égalité homme femme à la Réunion. "Le plus compliqué ce n'est pas forcément notre travail car nous avons des compétences, mais c'est plus le regard de certains hommes pour qui l'on est d'abord une femme avant d'être un haut-fonctionnaire". 


Une parité en politique renforcée depuis 2013


Trouver une place également en politique, un long combat de tous les instants pour les femmes que ce soit à l’Assemblée nationale ou dans les Conseils régionaux ou départementaux. A l’échelle départementale, il a fallu attendre une loi de mai 2013 sous le mandat de François Hollande, pour que les conseillères représentent la moitié des assemblées. Grâce à cette loi, la part des femmes élues dans les départements a presque été multipliée par 4 entre 2011 et 2015. Pourtant les femmes, ne composent que 10% des présidences des Conseils départementaux. Récemment élues à ce poste on retrouve l’Audoise Hélène Sandragné (PS), l’Ariégeoise Christine Téqui (PS) ou bien encore la Gardoise Françoise Laurent-Perrigot (PS). L’Occitanie est d’ailleurs la région de France où l’on compte le plus de femmes présidant les Conseils départementaux. Elle sont en effet 5 présidentes, ce qui représente 1/3 des femmes élues à cette fonction en France.