Toulouse
Société
Par D'Harlingue Julie
Publié le 23/11/2020 à 17:24

Lancement de la campagne des Restos du coeur en pleine crise sanitaire

36ème campagne d’hiver des Restos du Coeur, alors que ce chiffre alarmant a été publié par la fondation Abbé Pierre début octobre : en France la barre des 10 millions de pauvres a été franchie en 2020, d'après le rapport annuel sur le mal-logement. Conséquence directe de la crise sanitaire qui dure, de nouveaux publics font appel aux associations, et notamment aux Restos du Coeur qui comptent 35 centres dans le département de la Haute-Garonne. Reportage au coeur de l'antenne toulousaine. 

Ce mardi 24 novembre, c’est justement le lancement de la campagne d’hiver pour les Restos du Coeur. Une campagne qui permet d’accueillir plus de bénéficiaires car le système de barème (revenus, reste à vivre) est revu à la baisse par rapport à la campagne d’été. Ces nouveaux pauvres, c’est ce qu’a pu observer la présidente des Restos du Coeur de la fédération Haute-Garonne Christiane Giovannini. Sur les seuls centres toulousains - 5 au total - 300 personnes de plus se sont inscrites par rapport à l’année 2019. Autre constat, 40% de distributions en points fixe de plus depuis le mois d’avril, soit 700 repas servis chaque soir à Toulouse. Parmi ces nouveaux publics, des étudiants qui ne peuvent pas faire de petits jobs, des familles monoparentales, des auto-entrepreneurs, des personnes ayant perdu leur emploi à cause de la crise sanitaire. Pour faire face à cette augmentation, les bénévoles sont au rendez-vous, mais ce sont certaines denrées qu’il faut désormais aller chercher ailleurs, comme les produits frais notamment. Le plus dur pour la présidente : maintenir le lien social car en dehors de l’aide alimentaire, de la distribution en points fixes ou des maraudes, certains bénéficiaires ont besoin d’une aide pour rechercher un emploi, un logement ou autre. Dans le déptarement, les Restos comptent 1400 bénévoles et près de 2800 bénéficiaires.